Karima 23 ans, Beurette Nymphomane

01
Nov
2016
karima la nymphomane

Moi c’est Karima, je vis à Bruxelles.
Si je devais me définir je dirais plutôt petite de taille, bonnet 95D et un très gros cul.
Je crois que j’ai un véritable problème: je suis accro à la queue.
 
– Vendredi Après midi, aux alentours de 16h  –
Aujourd’hui je suis passée chez Abdel, un pote de longue date.
Me voilà encore la bouche pleine, ça doit être la 3ème paire de couilles que je vide aujourd’hui.
Abdel ne veut jamais me baiser, quand on se voit, je lui pompe juste la queue pendant des heures.
Non pas que je n’aime pas ça, mais maintenant j’ai la chatte en feu, il faut que je trouve quelqu’un pour me la fourrer.
Après avoir avalé tout son foutre et avoir remis mon string, mon leggings ultra moulant et mon mini tshirt, il me dit:
« Allez à demain ma pompeuse de service. »

Je rentrais tranquillement chez moi et je m’arrêtais en bas de l’immeuble pour acheter des clopes.
Devant le bureau de tabac j’ai vu Armel et Rayane, deux potes à mon grand frère.
Je leur fit la bise
« Tiens salut les gars vous veniez voir Ibrahim ? »
« Ouaip, on a sonné mais il est pas là. »
« Si c’est important vous pouvez venir l’attendre à la maison il sera là dans pas longtemps je crois. »

À cette proposition, je sentis que leur regard sur moi était devenu subitement différent
Sur la route jusqu’à chez moi je roulais du cul comme pas possible pour leur exprimer mon désir de me faire baiser.
Dans les escaliers je passais même la première pour qu’ils aient une vue 5 étoiles sur mon gros cul (mon premier atout de séduction massive)
Au moment d’ouvrir la porte je jette un rapide coup d’œil derrière moi et je vois que chacun a une grosse bosse dans son jean qu’il essaye de cacher.
Je jubilais intérieurement, et rien que ça m’a créé une petite sensation de chaleur dans le bas ventre et un flot de mouille commençait à couler..
Une fois dans l’appart je les installais sur le canapé, leur servit un verre de Hennessy; et je me suis mise entre les deux.
Au fil des verres, je sais que ce n’était pas l’alcool mais, je sentais l’atmosphère changer, mon rythme cardiaque s’accélérait sous l’envie

J’ai remarqué que les deux mataient mon décolleté.
Je ne résistais plus et je pris l’initiative de poser mes mains sur leur queues à travers leur jeans.

Rayane vint rompre le silence en sortant:
« Putain, la salope… »

J’adore les mots crus et ça ne fit que renforcer mon excitation.
Je déboutonne leurs jean chacun d’une main et à travers leur boxer je me rendis compte qu’elles étaient toutes les deux énormes.
À ce moment j’en pouvais plus. Ils restent assis et je me met à genoux devant eux, toujours une queue dans chaque main et je me mis à les pomper comme une chienne en alternant.
Quand j’en avais un dans la bouche, l’autre bénéficiait d’une branlette d’experte.
« Si j’avais su que t’étais comme ça, t’aurais goûté à ma bite depuis longtemps petite pute. »
« J’adore sucer des grosses queues, vous la trouvez comment ma bouche ? »
« T’es la meilleure suceuse du quartier » me complimentait Armel.
Entre deux bites dans la bouche, et avec un sourire malicieux je répondis
« Merci, mais c’est normal avec toutes mes années d’entraînement dans la cité ! »

Je faisais mon possible pour leur avaler la queue de long en large.
Armel retira sa grosse bite de mes lèvres et vient se placer derrière moi.
« J’en peux plus j’vais la fourrer cette grosse pute. »
À ce moment je savais que j’allais prendre cher et je m’attendais au meilleur.
Je retire mon leggings et à peine fini Rayane vient replacer ma tête au niveau de sa queue.

Toujours en pompant Rayane, je me mis debout en tendant bien mon cul histoire de bien la sentir passer, et Armel décala mon string
Il tapotait sa queue sur mes fesses, comme pour tester la matière puis vient me la mettre au fond de ma chatte.
« Salope, ça glisse tout seul. »
Je fondais de plaisir dans un lourd gémissement tout en dégustant avec entrain la bite que j’avais sous les yeux.
J’en rajoutais une couche en sortant des phrases torrides genre
« Ouui bourre moi la chatte j’adore ça… »

Le plaisir était tellement intense que je ne trouvais plus la force de sucer, je me contentais de tirer la langue et de tapoter sa queue sur mon visage
au rythme des coups de queues dans ma chatte.
En reprenant mes esprits je me mis à lui bouffer son énorme paire de couilles tout en l’astiquant.
J’étais sur le point de jouir quand Rayane me dit: Dis petite chienne, t’aime bien te faire enculer?
Dans une sorte de transe je m’entendis dire:
« Oui… je t’en supplie, j’adore me faire défoncer le cul, met ta grosse queue au fond de mon cul, bourrez moi par tous les trous… »
On venait de monter d’un seuil dans la perversité et je ne m’en étais même pas rendue compte.
Doucement je sentis sa queue se retirer de ma bouche.
Armel vint s’asseoir sur le canapé.
« Empales toi sur ma grosse queue sale chienne ! »
Je me fais pas prier et je me met face à lui pour m’empaler complètement sur sa bite.
Je prenais déjà mon pied lorsque je sentis un gros gland se poser sur mon trou du cul.
J’esquissai un petit sourire, tendis encore plus mon cul et sentis Rayane me ramoner le cul.
« Alors salope t’aime ma queue dans ton gros cul de pute ? »
« Ouii, encule moi! défoncez moi comme une pute !! »
La sensation de ses grosses couilles encore humide de ma salive qui cognait sur mes fesses était magique
J’avais vraiment l’impression d’être devenue un garage à bites, et j’adorais ça.
Mes seins se balançaient au dessus de Rayane et il en profitait pour me lécher les tétons.
Il n’y a rien de meilleur que de sentir des grosses queues aller et venir dans mes trous sous une pluie d’insultes et de mots crus.
Au bout de 20 minutes uniquement consacrées à me ramoner la fouffe et le fion, en s’échangeant les rôles, Rayane sortit de ma chatte, se mis debout et me dit:
« Bon, t’es prête pour une pluie de sperme, salope ? »
« Ouui recouvre ma petite gueule de pute ! »
Tout en me faisant enculer je me mis à le branler énergiquement la bouche ouverte.
De l’autre côté Armel m’avertit romantiquement et avec tact qu’il allait jouir:
« Moi j’vais t’inonder le cul espèce de sac à foutre ! »
A cette idée je remuais mon gros cul histoire d’encore plus sentir sa queue dedans, comme pour profiter des derniers instants.
« Vas-y, Vide-toi les couilles dans mon cul, il est là pour ça ! »
Après quelques secondes je sentis dans ma main et dans mon trou du cul les deux queues se contracter.
J’ai alors compris. Je fermais donc les yeux pour apprécier le moment et ils se déchargent en même temps dans des cris de jouissance.
Un énorme flot de foutre chaud jaillit dans ma voie anale pendant qu’une véritable pluie de sperme s’abat sur mon visage, mes seins, mes cheveux, il n’a rien épargné.

La queue d’Armel toujours logée dans mon cul se dégonflait progressivement.
Il s’est retiré et est venu me la mettre sous le nez; sans me poser de questions j’ouvre la bouche et la glisse entre mes lèvres.
À l’aide de ma langue je leur nettoie leur queues comme une bonne pute docile.
Elles ont toute les deux une saveur de foutre, de cul et de mouille. Dit comme ça ça peut paraître dégueulasse mais sur le coup j’ai trouvé ça délicieux.
« Karima t’es la plus grosse kahba que j’ai jamais vu, et j’aime bien ça. »
« Appelez moi quand vous avez les couilles pleines les gars » dis-je avec un large sourire.
« Tu peux être sur que je reviendrai me les vider sale pute. Bon allez on se tire. »

Ils partirent et me laissèrent là sur mon canapé, du foutre dégoulinant de mon cul et toujours la gueule recouverte de sperme ruinant mon maquillage.
Je me suis léchée les babines et me mis des doigts dans le cul pour récupérer le maximum de foutre possible et l’avaler.
Je prends mon téléphone et je vois un message de mon frère envoyé il y a 15 minutes disant:
J’arrive tout de suite à la maison, Armel et Rayane sont toujours là ?

À peine je finis de lire la phrase que j’entends la porte s’ouvrir !
Mon sang ne fit qu’un tour. Voilà que je me retrouve devant Ibrahim recouverte du foutre de ses potes…

 

Merci à Kahba93 pour ce récit ! Bientôt la suite ?

Un commentaire

  • karim dit :

    Hummmm Karima j ai jouis 2 fois en lisant ton récit et là je continue a caresser ma queue de 23 cm c’est trop bon bravo pour ta performance.


Trackbacks and Pingbacks

Laisser un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Remonter au dessus